d'Artagnan en Fezensac
Inline pictures

Les actualités :

Une maison de santé attractive./Photo DDM Guy Castagna.
08/01/2016

Maison de santé : une nouvelle migration de patientèle

La maison de santé va évoluer en 2016. Robert Frairet, président de la communauté de communes d'Artagnan en Fezensac, l'affirme : "Lors de son lancement, nous avions voulu réunir le plus grand nombre de professionnels de santé sur la maison médicale. Nous y sommes parvenus avec la présence quasi permanente de deux internes, ces derniers travaillant sous le contrôle des médecins réunis au sein de la société interprofessionnelle de soins ambulatoires. Nous avons une offre de soins qui s'étoffe au fil des mois". Il existe au sein de ce site : deux cabinets infirmiers, un de kinés, une sophrologue, une psychologue, une sage-femme, une diététicienne, une orthophoniste, cinq médecins à temps complet, un médecin à temps partiel et un à deux internes à temps complet.

Cette maison médicale est attractive, précise-t-il, "de par la modernité du site qui sera équipée cette année en fibre optique afin d'avoir une meilleure communication. C'est d'une importance capitale, compte tenu de la réactivité que doivent avoir les professionnels de santé de premier recours".

Pour 2016, le président a d'autres ambitions : "Nous voulons conforter encore plus la présence médicale sur Vic-Fezensac par l'arrivée de nouveaux praticiens et ceux qui y travaillent en mesurent la nécessité". Le président insiste : "La patientèle de cantons voisins migrent vers Vic-Fezensac. Sur d'autres chefs-lieux de canton, il existe une absence de plus en plus affirmée de médecins, ce qui génère cette nouvelle migration de patientèle sur la maison médicale vicoise".
Les médecins à Vic ont donc à répondre à deux impératifs : «Celui d'assurer cette qualité de soins et d'intégrer cette patientèle nouvelle qui ne trouve plus de médecins dans leurs propres secteurs».

Actuellement, un recrutement nouveau est en cours de réalisation ; même s'il existe des difficultés concernant un médecin, un ophtalmologiste devrait arriver en début de cette année : "Ce dernier rencontrera le conseil de l'ordre du Gers pour son inscription".

La Dépêche du Midi.
Publié le 04/01/2016.

Pour accéder à l'article sur le site de La Dépêche du Midi. Cliquez ici.